Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Pôle emploi ou la fusion anpe assedic pour les nuls
  • : La vie de pôle emploi ou la fusion racontée par deux agents anpe et assedic.
  • Contact

Profil

  • La fusion pour les nuls
  • Blog interactif dédié aux 50.000 salariés de Pôle emploi
  • Blog interactif dédié aux 50.000 salariés de Pôle emploi

HELIUM 4

La revue mensuelle de la fusion pour les nuls


Version papier


N°1- Nov 2011

   HELIUM-4.png

 

 

 

 

 

 

 

 

N°2 Déc 2011

H2

 

N°3 Jan/Fev 2012

Helium-copie-1.JPG

Recherche

Archives

Culture

10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 22:32

 

Repenser-pole-emploi.JPG

 

NON, ce n’est pas la résurrection de la Fusion pour les Nuls !


Notre activité de blogging est bien terminée. D’autres collègues de Pôle emploi, CDI ou ex-CDD, ont repris le flambeau, avec beaucoup d’énergie et de talent : le très critique peiheu2015, l’ex-CDD pole-ou-emploi.fr qui met ses compétences au service des chômeurs, et notre chouchoute la jeune et jolie Aurore Boréale qui, sur son site pull.over-blog.fr, reprend les meilleures traditions de la Fusion : revue de presse quotidienne, scoops, et publication intégrale des documents importants.


Mais si nous reprenons la plume et la souris aujourd’hui, ce n’est pas pour faire la promo de nos enfants putatifs sur la toile : c’est pour vous soumettre une idée nouvelle.


Nous avons été très impressionné-e-s par la tribune de Yves Clot dans le Monde  du 7 mars 2013. Le célèbre psychologue y développe une analyse pénétrante sur l’état actuel de l’institution pôle emploi, et invite les acteurs sociaux impliqués (pouvoirs publics, chômeurs, personnel, …) à se mettre au travail pour « repenser pôle emploi ». Nous partageons cette analyse. L’onde de choc provoquée par le drame de Nantes peut servir de point de départ à une réflexion collective féconde pour l’avenir de Pôle emploi. Dès à présent nous contactons Yves Clot et son équipe du CNAM. Nous sommes prêts à collaborer à un ‘’club de réflexion’’ ou à un think tank largement ouvert aux associations de chômeurs, aux syndicats, aux élus politiques, aux chercheurs …  Ami-e-s anciens lecteurs/trices de la Fusion pour les Nuls, donnez-nous votre avis, vos idées, vos suggestions. Et ensemble si vous le voulez bien,  « repensons Pôle emploi »

 

Noèle et Paco

 

 

clot"Pôle emploi, une institution à repenser"

On pourra dire que les suicides par le feu de chômeurs en fin de droits sont des drames personnels ou, au contraire, qu'ils sont le signe d'une crise sociale du travail portée par la mondialisation, comme on l'entend aussi. On pourra encore dire qu'on ne les comprend pas bien et qu'un "Observatoire" de plus serait utile pour préserver les plus vulnérables d'entre nous par une action éclairée. Un "volet humain" compléterait ainsi les politiques économiques en cours.

Mais soyons concret : ces immolations cherchent à rendre visible cette révolte en public. Ce sont des suicides de protestation. La Chine est le seul pays au monde où les femmes se suicident plus que les hommes : le suicide demeure une des armes de protestation dont elles disposent pour lutter contre le mépris traditionnel attaché à leur sexe.

Les suicides de chômeurs nous en disent plus sur l'état de nos institutions que sur le malheur des chômeurs. Les sociologues Christian Baudelot et Roger Establet ont proposé d'aller au-delà de Durkheim et de Freud pour expliquer les suicides dont l'intention vindicative est avérée. Quand les destinataires sont explicitement désignés par le choix des lieux, l'institution où prend ce feu est clairement visée.

Le 13 février, ce fut Pôle emploi. Son personnel, en mission impossible, est sans doute l'amortisseur principal de la crise de l'emploi. Mais après la fusion ratée de l'ANPE et de l'Assedic et au-delà de l'augmentation réelle des effectifs en 2012, si les agents amortissent le choc, c'est malgré l'organisation officielle du travail. Ils répètent, à tort ou à raison, que dans la course aux chiffres, ils passent plus de temps à prouver qu'ils travaillent qu'à aider les usagers.

 

LE MÉTIER S'EST ABÎMÉ


Cette tyrannie du chiffre est symbolisée par les radiations automatiques. Elles ont bondi de près de 25 % en décembre 2012. Beaucoup d'agents soutiennent que leur métier s'est abîmé et que la diminution des spécialistes, dans le maquis d'une réglementation proliférante, dégrade la performance : par des traitements de masse qui impliquent de degmenter les publics selon des standards rappelant la production industrielle. Pourtant ici c'est la relation de service qui définit la qualité du travail.

Dans son dernier rapport, le médiateur de Pôle emploi, Jean-Louis Walter, tire la sonnette d'alarme. Il préconise de mettre fin aux radiations automatiques pour un rendez-vous manqué. Il note aussi la bienveillance des agents. Mais il voit que la mansuétude à l'égard des usagers n'est plus partagée par tous.

En fait, les postures de métier plient sous la pression du réel, et le professionnalisme risque de se fendre. De leur côté, les associations de chômeurs veulent donner leur avis sans avoir l'accueil qu'il faudrait. Quant à la direction de Pôle emploi, elle expérimente dans son coin une organisation du travail pour faire  gagner du temps aux conseillers.

Elle repère en petit comité les "irritants", qui provoqueraient les grincements dans les agences. Les énergies sont dissipées.

On ne peut faire face aux drames du chômage – au-delà des choix politiques et économiques qui seuls peuvent permettre de le faire reculer – sans permettre à ceux qui sont en première ligne à Pôle emploi de refaire un travail soigné.

 

 LA BOULE AU VENTRE


Pour y parvenir, c'est l'institution qu'il faut soigner en levant un déni : la direction de Pôle emploi, les syndicats du personnel, les associations de chômeurs et le gouvernement lui-même n'ont pas les mêmes critères pour évaluer la qualité du travail dans les agences.

Les chômeurs s'y rendent avec la boule au ventre. Ils y retrouvent toutes ces contradictions réunies au même endroit. La responsabilité de ceux qui dirigent le service public de l'emploi comme de ceux qui font la convention d'assurance-chômage – le patronat avec une partie des syndicats – est d'instruire ces conflits sans tricher avec le réel.

Même dans l'urgence, il faut refaire l'institution ensemble. En acceptant de parler des différends sur la qualité du travail pour trouver les compromis auxquels nul n'a encore complètement songé.

 

Yves Clot, titulaire de la chaire de psychologie du travail du Conservatoire national des arts et métiers

 

 


Partager cet article

Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 23:26

 

lame-de-fin.jpg  ouf.jpg

link

 

 

Plus vraiment seul !

Découvrez le blog de Aurore Boréale


adieux1.JPG

 

 

Les plus belles histoires ont une fin. Quand nous avons lancé le blog en juillet 2008, nous n’imaginions pas que cette aventure durerait aussi longtemps, et avec un tel succès.

Face au choc de la fusion  qui a ébranlé tous les repères professionnels, nous avons eu l’intuition qu’un blog indépendant et interactif, ouvert à toutes les catégories de personnel, pouvait constituer un espace d’expression et d’échanges hors du commun.


Un peu d’humour et de dérision, beaucoup de rigueur sur le choix des sources éditoriales, un grand respect pour toutes les catégories de lecteurs, il n’en fallait pas plus pour attirer la sympathie d’une grande partie du personnel. De très nombreux agents, voire des cadres de Pôle emploi, se sont fait un plaisir de nous envoyer des informations exclusives. Une veille attentive sur la presse régionale et nationale nous a permis de collecter quotidiennement tout ce qui se disait et s’écrivait sur Pôle emploi. Une veille sur l’actualité parlementaire et universitaire nous a permis de concentrer en un seul lieu les multiples rapports et études réalisés sur notre institution. Il en reste une formidable mine d’informations et de témoignages que nous livrons aux sociologues et aux historiens.


Pendant plusieurs années, la Fusion pour les Nuls a été plus qu’un organe de presse indépendant. Les courriers chargés d’affect, ainsi que les commentaires poignants que nous avons reçus en grand nombre, indiquent que le blog a joué un rôle de point fixe, voire de soutien, pour de nombreux agents des trois institutions, au moment où la fusion broyait tous les repères professionnels.

 

Même si la fusion est très loin d’être terminée, Pôle emploi est aujourd’hui stabilisé. Si l’audience du blog ne se dément pas (entre 45 000 et 50 000 connections par mois), la ferveur des lecteurs n’a plus l’intensité des trois premières années. Il est temps pour nous de tourner la page.


Sans doute il manquera quelque chose à Pôle emploi : un média indépendant capable de faire pièce à l’intranet officiel. Mais nous ne doutons pas que l’inventivité de nouveaux collègues comblera rapidement le vide laissé par la disparition du blog.

L’animation de ce blog aura été pour nous une expérience exceptionnelle, épuisante mais inoubliable.
Merci d’avoir fait ce chemin avec nous.


adieu1


 

Noèle Obhalkon et Paco Thyzon

vous souhaitent une bonne année 2013

 

 

  livre d or

 Signez le livre d'or de la Fusion pour les Nuls

 

 

Les commentaires restent actifs jusqu'à la prochaine prédiction maya. L'adresse internet indiquée en bas de page restera active jusqu'au 1er avril 2013

 

 


 


 


Partager cet article

Repost0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 00:05

 

Extraordinaire ! Les Mayas avaient prévu il y a plusieurs millénaires la fin de la Fusion pour les Nuls le 21 décembre 2012

masque-maya-copie-1.jpg

Couvercle d'un grand encensoir subcylindrique représentant un jaguar

San Andrés, Sajcabajá, Quiché, période Postclassique

© Museo Nacional de Arqueología y Etnología

 

C'est avec beaucoup d'émotion que Noèle et Paco vous disent adieu, au terme d'une aventure qui aura duré 4 ans et demi. Plus de 2000 articles, plus de 2 millions de visites, et surtout de très nombreux échanges, dans une situation particulièrement agitée. Aujourd'hui la fusion anpe-assedic semble irréversible. Une nouvelle période s'ouvre pour Pôle emploi. Nous faisons le voeu que d'autres initiatives voient le jour pour perpétuer l'esprit de liberté et de tolérance que nous avons tenté d'insuffler dans ce blog.

Merci à toutes et tous. Adieu. Et longue vie à Kalista !

 

Noele et Paco, le 21/12/2012

 

 

 

 


 


 

  maya-copie-1.jpg


Partager cet article

Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 02:10

 

Ingeus02.jpg

 


N
° 251

______

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUATORZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 10 octobre 2012

RAPPORT

FAIT

AU NOM DE LA COMMISSION DES FINANCES, DE L’ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET DU CONTRÔLE BUDGÉTAIRE SUR LE PROJET DE loi de finances pour 2013 (n° 235),

PAR M. Christian ECKERT,

Rapporteur Général,

Député

——

ANNEXE N° 47

TRAVAIL ET EMPLOI

FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT
ET DE LA MODERNISATION DE L’APPRENTISSAGE

Rapporteur spécial : M. Christophe CASTANER

Député

 

[ EXTRAIT ]

 

d) Le recours aux opérateurs privés de placement : une pratique toujours en questionnement


Le recours aux opérateurs privés de placement (OPP), qui représente une part supérieure à 10 % des dépenses d’intervention de Pôle emploi, demeure une question ouverte. En effet, l’enquête menée par M. Christian Eckert en 2011, en sa qualité de Rapporteur spécial, a montré que les OPP obtenaient des résultats inférieurs en termes de placement et supérieurs en termes de coûts. Or, ce recours a un coût élevé évalué à près 100 millions d’euros, soit 10 % des crédits d’intervention de Pôle Emploi pour 52 000 demandeurs d’emploi suivis par les OPP en 2010.

Certes, l’enquête démontrait que les bénéficiaires éprouvaient un sentiment d’accompagnement plus personnalisé par les OPP que celui mis en œuvre par les conseillers de Pôle Emploi. Pourtant, l’investissement des OPP en direction des entreprises est resté limité. En outre, selon le rapport spécial établi par M. Christian Eckert, Pôle Emploi et les OPP obtiennent des résultats très proches en termes de taux d’emploi pour les demandeurs d’emploi en accompagnement renforcé : taux d’emploi de 52 % à 13 mois pour Pole Emploi et 49 % pour les OPP mais Pôle Emploi obtient de meilleurs résultats quant au taux d’insertion dans l’emploi durable (CDI, contrats de 6 mois et plus). Pour les licenciés économiques, Pôle Emploi obtient des résultats supérieurs : taux d’emploi de 57 % à 13 mois contre 45 % pour les OPP.

Dans ce cadre, les OPP ont surtout permis à Pôle Emploi d’alléger la charge des conseillers pendant la durée des marchés. Comme l’a rappelé M. Christian Eckert en 2011, « il s’agit donc d’une sous-traitance de capacité et non d’une sous-traitance de spécialité comme cela avait été initialement présenté ». Le Rapporteur spécial rappelle ainsi que l’augmentation des moyens en personnels de Pôle emploi ne doit pas éclipser la question d’un recours ciblé aux OPP, pour une sous-traitance de spécialité, ce qui implique une nouvelle approche stratégique. Cela suppose néanmoins de réfléchir globalement au fonctionnement en capacité de Pôle emploi au regard des aléas de la conjoncture économique.

 

bandeau réflexions

 



Partager cet article

Repost0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 21:50

 

Christian Charpy, le retour

Charpy-fait-de-la-resistance large

VIDEO

voir parmi les vidéos du 12 décembre 2012

 


 

 


Partager cet article

Repost0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 22:37

 

grand fou 

Service public de l'emploi: un service "doublement insatisfaisant"

BVA.JPG

 

 BAROMETRE BVA

 

bandeau réflexions

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 19:33

Bienvenue chez Popole

Popole.JPG

 

mercredi 9 et jeudi 10 janvier à 19h30


MPAA / Saint-Germain
Maison des Pratiques Artistiques Amateurs


4 rue Félibien 75006 Paris - Métro Odéon/Mabillon
www.mpaa.fr

entrée libre
réservation recommandée
01 46 34 68 58
reservation@mpaa.fr

 

L'AFFICHE

 

bandeau culture

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 18:34

 

Il est prévu un "Responsable Accueil" dans le nouveau référentiel des métiers de Pôle emploi

des-personnes-a-l-accueil-d-une-agence-pole-emploi_886583.jpeg

Archives LFPLN: La supervision de l'accueil

 

Les activités du Responsable Accueil

(document interne non validé)

 

Pilotage et stratégie

Piloter la performance de l’accueil

1)Mettre en place l’accueil de l’agence définie avec l’ELD.
2)Planifie l’accueil, à partir du prévisionnel de charges, en concertation avec les membres de l’ELD en garantissant la continuité de service.
3)Assure le pilotage de l’activité d’accueil : analyse des flux et des indicateurs de résultats, allocation des ressources, suivi qualité, fiabilité des réponses, satisfaction des demandeurs et des employeurs.

 

Organisation

Organiser l’activité d’accueil

1)Affecte et coordonne l’activité des agents planifiés d’accueil en favorisant le développement de leurs compétences.
2)Supervise les flux d’activités (physiques et téléphoniques), propose des axes d’amélioration et le cas échéant des actions préventives et correctives.
3)Met en place les conditions matérielles d’accueil en agence (gestion des temps d’attente, aménagement de l’espace, bon fonctionnement des équipements…).
4)Est garant de l’optimisation des ressources en complémentarité et en coordination avec les responsables d’équipe.

Animation d’équipe
1)Anime l’équipe des agents affectés en situation d’accueil.
2)Evalue et ajuste les ressources et les compétences nécessaires à la réalisation de l’activité.
3)Assure la professionnalisation des agents en charge de l’accueil.
4)Anime des temps d’information et d’échange sur l’activité d’accueil lors des réunions de service et/ou des réunions d’équipe.
5) Contribue à la préparation des EPA en évaluant pour les agents réalisant l’accueil leur participation à la performance collective de l’activité d’accueil.
6)Développe les compétences des agents sur la thématique de l’accueil (détection des besoins, actions à mettre en place, organisation du tutorat, …).
7)Porte une attention particulière aux conditions de travail.
8)Réalise les actes managériaux nécessaires au bon déroulement des activités d’accueil.
9)Diffuse aux équipes l’information utile à la réalisation de l’activité.
10)Assure l’ensemble des actes managériaux liés à son activité de manager de l’accueil.

Relation avec le réseau interne

1)Travaille en étroite collaboration avec l’équipe locale de direction dont il est membre.
2)Assure un reporting régulier au directeur d’agence et alerte l’ELD sur les dysfonctionnements prévisibles ou constatés.
bandeau info

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 16:46

Polémique entre les élus locaux de Pau et la Direction de Pôle emploil-agence-pole-emploi-de-la-rue-guichenne-en-centre-ville.jpgL'agence Pôle emploi de la rue Guichenné, au centre-ville de Pau.

 

Pôle Emploi de Pau : le déménagement plus que jamais d'actualité

La République des Pyrénées  15 décembre 2012

 

Plié ou pas ? A entendre la députée-maire Martine Lignières-Cassou jeudi soir en conseil communautaire, on avait l'impression qu'il y avait peu de chance de voir Pôle Emploi maintenir une agence accueillant le public en centre-ville. Rappelons que début septembre, on a appris un projet de fermeture de l'agence de la rue Guichenné qui traite 3 000 dossiers. Elle doit être transférée dans les locaux de l'agence de Saragosse qui elle-même doit déménager dans le nouveau bâtiment construit à Lons (en face de Fly). Une décision qui a provoqué un tollé chez les élus, Martine Lignières-Cassou en tête, suivie de près par son conseiller communiste Olivier Dartigolles.

Après avoir alerté le préfet et le préfet de région, la députée-maire est même allée jusqu'à saisir le ministre du Travail Michel Sapin. Finalement, lors d'une rencontre à Pau, la directrice régionale de Pôle Emploi, Maryse Dagnicourt-Nissant, avait accepté l'idée de rester en centre-ville si les lieux convenaient au cahier des charges exigeant de Pôle Emploi.

Des pistes d'exploitation ont été explorées par la Ville. "Il en ressort à cette heure que Pôle Emploi maintient son projet en l'état de déménagement de son agence, indique Martine Lignières-Cassou. Je regrette vivement cette décision. " Pour elle, pourtant, le bâtiment proposé par la Béarnaise Habitat, rue Lapouble, "correspondait aux besoins".

Selon elle toujours, Pôle Emploi (1) aurait néanmoins fait une proposition : l'accueil, dans ce bâtiment de la rue Lapouble, des services de Pôle Emploi liés à l'insertion et de tous les acteurs territoriaux dans le domaine, pour créer "une maison de l'insertion". "Un pis-aller pour la députée-maire qui compte en appeler désormais au directeur national de Pôle Emploi. Car pour Olivier Dartigolles, il ne faut pas en rester là : "Il ne faut surtout pas se dire que c'est plié, insiste-t-il. D'autant que dans les grandes orientations nationales de Pôle Emploi qui viennent d'être affirmées, la question de la présence dans les centres-villes est posée."

(1) Contactée, la direction régionale de Pôle Emploi n'a pas souhaité réagir hier.

 

bandeau info

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 00:42

La baisse de l'emploi salarié s'accélère au troisième trimestre 2012

cadre-emploi-afp

Liaisons sociales  12 décembre 2012

 

La baisse de l'emploi salarié s'accélère au troisième trimestre 2012

Au 3e trimestre 2012, l’emploi dans les secteurs concurrentiels baisse de 0,2 %, selon les chiffres de l’Insee publiés le 11 décembre, en partenariat avec la Dares.

Après avoir légèrement diminué au deuxième trimestre 2012 (- 9 100 postes), l’emploi salarié dans les secteurs concurrentiels (ensemble de l’économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands – administration, éducation, santé et action sociale) recule fortement au troisième trimestre, soit 38 100 postes détruits (- 0,2 %), révèle l’Insee le 11 décembre 2012. Au 30 septembre 2012, il s’établit à 18,01 millions. Sur un an, ce chiffre recule également de 0,2 %, ce qui correspond à 36 700 postes en moins.

L’intérim continue de baisser à un rythme élevé

Les destructions d’emplois enregistrées au troisième trimestre 2012 tiennent essentiellement à celles des secteurs principalement marchands, qui perdent 41 700 postes (- 0,3 %), après - 16 100 au second trimestre. Ce recul est avant tout dû aux pertes d’emploi intérimaires dans le tertiaire, soit - 31 300 postes, après - 18 400 le trimestre précédent. Pour la première fois depuis un an, le secteur tertiaire hors intérim recule au troisième trimestre 2012 (- 2 200 après + 14 400). Au total, l’emploi dans le secteur tertiaire décroît ce trimestre de 33 500 postes après une perte de 4000 postes au deuxième trimestre. Ce secteur a perdu 25 400 postes sur un an (- 0,2 %).

Dans l’industrie, l’érosion de l’emploi se poursuit à un rythme un peu moins important qu’au trimestre précédent, soit - 5 500 postes au deuxième trimestre après - 7 400.

Dans la construction également, la baisse des effectifs est moins marquée qu’au trimestre précédent (- 2 700 après - 4 700).

Enfin, dans les secteurs principalement non marchands, l’emploi continue de progresser légèrement avec 3 600 postes créés au 30 septembre 2012 (+ 7 100 le trimestre précédent).

Statistiques de l’Acoss

L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) publie également des données relatives à l’emploi salarié sur son propre champ statistique qui diffère de celui de l’Insee et de la Dares (Pôle emploi a cessé de publier ses propres chiffres).

L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale, sur le champ des Urssaf, annonce un repli de 0,1 % de l’emploi salarié au troisième trimestre 2012 et de 0,2 % sur l’année.

INSEE, Informations rapides n° 301, 11 décembre 2012

 

bandeau info

Partager cet article

Repost0