Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Pôle emploi ou la fusion anpe assedic pour les nuls
  • : La vie de pôle emploi ou la fusion racontée par deux agents anpe et assedic.
  • Contact

Profil

  • La fusion pour les nuls
  • Blog interactif dédié aux 50.000 salariés de Pôle emploi
  • Blog interactif dédié aux 50.000 salariés de Pôle emploi

HELIUM 4

La revue mensuelle de la fusion pour les nuls


Version papier


N°1- Nov 2011

   HELIUM-4.png

 

 

 

 

 

 

 

 

N°2 Déc 2011

H2

 

N°3 Jan/Fev 2012

Helium-copie-1.JPG

Recherche

Archives

Culture

20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 02:10

 

Ingeus02.jpg

 


N
° 251

______

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUATORZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 10 octobre 2012

RAPPORT

FAIT

AU NOM DE LA COMMISSION DES FINANCES, DE L’ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET DU CONTRÔLE BUDGÉTAIRE SUR LE PROJET DE loi de finances pour 2013 (n° 235),

PAR M. Christian ECKERT,

Rapporteur Général,

Député

——

ANNEXE N° 47

TRAVAIL ET EMPLOI

FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT
ET DE LA MODERNISATION DE L’APPRENTISSAGE

Rapporteur spécial : M. Christophe CASTANER

Député

 

[ EXTRAIT ]

 

d) Le recours aux opérateurs privés de placement : une pratique toujours en questionnement


Le recours aux opérateurs privés de placement (OPP), qui représente une part supérieure à 10 % des dépenses d’intervention de Pôle emploi, demeure une question ouverte. En effet, l’enquête menée par M. Christian Eckert en 2011, en sa qualité de Rapporteur spécial, a montré que les OPP obtenaient des résultats inférieurs en termes de placement et supérieurs en termes de coûts. Or, ce recours a un coût élevé évalué à près 100 millions d’euros, soit 10 % des crédits d’intervention de Pôle Emploi pour 52 000 demandeurs d’emploi suivis par les OPP en 2010.

Certes, l’enquête démontrait que les bénéficiaires éprouvaient un sentiment d’accompagnement plus personnalisé par les OPP que celui mis en œuvre par les conseillers de Pôle Emploi. Pourtant, l’investissement des OPP en direction des entreprises est resté limité. En outre, selon le rapport spécial établi par M. Christian Eckert, Pôle Emploi et les OPP obtiennent des résultats très proches en termes de taux d’emploi pour les demandeurs d’emploi en accompagnement renforcé : taux d’emploi de 52 % à 13 mois pour Pole Emploi et 49 % pour les OPP mais Pôle Emploi obtient de meilleurs résultats quant au taux d’insertion dans l’emploi durable (CDI, contrats de 6 mois et plus). Pour les licenciés économiques, Pôle Emploi obtient des résultats supérieurs : taux d’emploi de 57 % à 13 mois contre 45 % pour les OPP.

Dans ce cadre, les OPP ont surtout permis à Pôle Emploi d’alléger la charge des conseillers pendant la durée des marchés. Comme l’a rappelé M. Christian Eckert en 2011, « il s’agit donc d’une sous-traitance de capacité et non d’une sous-traitance de spécialité comme cela avait été initialement présenté ». Le Rapporteur spécial rappelle ainsi que l’augmentation des moyens en personnels de Pôle emploi ne doit pas éclipser la question d’un recours ciblé aux OPP, pour une sous-traitance de spécialité, ce qui implique une nouvelle approche stratégique. Cela suppose néanmoins de réfléchir globalement au fonctionnement en capacité de Pôle emploi au regard des aléas de la conjoncture économique.

 

bandeau réflexions

 



Partager cet article

Repost0

commentaires

Lena 06/02/2014 12:10


Bonjour,


Je travaille pour un OPP et je peux vous affirmer que je ne force pas les DE à signer l'entrée en prestation. Le Pôle Emploi auquel ils sont rataché s'en charge tout seul avec les menaces de
radiations. Du coup on se retrouve avec des personnes qu'on doit redynamiser completement. Par ailleurs, je suis toujours neutre, voir je défens très souvent le P.E face aux reproches incéssants
fait par les DE. Dernier, point, en ce qui me concerne, les personnes que j'accompagne sont pour le plus souvent des personnes vraiment éloigné de l'emploi. Ces même personnes ont le sentiment
que P.E se débarasse d'eux.


Nous devons travailler en partenariat et non être dos à dos. Quand je vois des articles sur les OPP, j'ai l'impression qu'il ne parle pas de mon ressenti, de mon quotidien et du retour que j'ai
des personnes que j'accompagne.

Bret Sincair 21/12/2012 01:08


pour ahahah : c'est vrai, c'est tellement bien la concurrence pour les clients...que du bonheur...je me souviens pourtant d'une époque ou EDF-GDF ouvrait un compteur en moins de 48 heures, ou les
délais de livraison des colis étaient tenus par la Poste...pourtant à cette époque il n'y avait pas de concurrence...Et le privé c'est la panacée pour le client : pas d'entente sur les prix (non
non non, c'est de la science diction çà), la recherche de la qualité maximum (les dizaines de milliers de véhicule rapelés chaque année par les constructeurs, pareil : science fiction !), le
respect du client (les paraben, le bisphénol A, les prothèses pip idem : paranoïa)...bref le privé et la concurrence c'est pour le bien de tous qu'on vous dit...

ci sol 20/12/2012 19:10


Bonjour,


Je ne sais pas si vous avez des informations récentes sur l'orga des agences et de l'accompagnement:


- primo les conseillers proposent aux demandeurs l'accompagnement des OPP, les DEMANDEURS ne sont pas obligés d'accepter, s'ils acceptent sans
connaissance approfondie de l'engagement, lors de réunions d'information chez le prestataires, ils peuvent choisir de ne pas signer la lettre d'engagement.


- Contrai ment aux affirmations de certains posts ; les prestataires "essayent" de prendre les demandeurs "employables".


- une question qu’il faut comme même se poser est la question des droits et devoirs des chômeurs, certains sont inscrits depuis longtemps mais
ils ne suivent pas les prescriptions des conseillers!! Quoi faire?


- il est certain que avec des portefeuilles de plus de 200 demandeurs et toutes les autres activités à assurer (PST, accueil, prospection,
service entreprise, j'en passe et des meilleurs) les conseillers n'ont pas ni le temps,  ni parfois une formation adéquate pour faire un suivi
personnalisé et adapté à chaque cas.


- Pour conclure notre système d'assurance chômage qui parfois confond "assurance et solidarité" ne sert pas la réinsertion des sans
emploi.


De plus dans une période de chômage de masse et économie au ralenti nous ne pouvons pas attendre de PE un miracle!!


 

hahaha 20/12/2012 17:57


sauf que ........ tous les chiffres de pole emploi sont ...... bidon...... regule sur les offres ..... et tous le monde le sait alors il faut arreter de se voiler la face. le spe doit etre
privatise et mis en concurence pour le bien des d.e.

Breizh 20/12/2012 11:46


@ dossen


la seule différence ... et qui n'est pas moindre, est que les OPP n'ont pas à assurer un accueil dans leur officine, hormis celui de leur accompagnement.


Pas d'ARC, pas de MADEO, pas de journeaux en libre consultation ni de photocopieur en libre service meme pour une personne non inscrite, etc...


Pas de RE non plus pour les conseillers des OPP, souvent associés avec des "conseillers de recherche" dans leurs équipes, qui s'occupent de trouver des MER,


pas de PST non plus ...


 


que de l'accompagnement ... avec la mise à dispo, en plus, des outils de PE ...


çà mériterait pas qu'ils affichent un chiffre un peu supérieur quand même ?